Page 2 sur 2

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 12 janv. 2019, 18:23
par fish
papaya a écrit :
12 janv. 2019, 17:01
Le disjoncteur qui est dans la machine est un gb2cd16 schneider
https://www.schneider-electric.com/en/p ... 3D-138-a-/
https://www.schneider-electric.fr/fr/faqs/FA280243/

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 12 janv. 2019, 19:23
par papaya
fish a écrit :
12 janv. 2019, 18:10
Merci Itasoft !
Au fait, le 24V, c'est bien du continu ?
Oui c'est bien du continu.

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 12 janv. 2019, 20:10
par itasoft
slts,
on ne sait pas , c'est pas précisé

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 14 janv. 2019, 07:38
par Béryl
Tiens, à ce propos, je me demandais : quel est l'intérêt de mettre un disjoncteur pour courant continu à la sortie d'une alim plutôt qu'un classique ?
De plus, j'ai remarqué qu'ils étaient polarisés. Que se passe-t-il s'ils sont branchés à l'envers ?

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 14 janv. 2019, 07:47
par itasoft
@beryl,
en CC il faut des courbes harmonieuses et sexy il faut donc un disjoncteur courbe C avec Magnétique réglés entre 5 et 7 In pour encaisser les coups de bourre à l'appel

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 26 janv. 2019, 07:12
par Thierry31
Je rejoins Itasoft,
Le disjoncteur au primaire de ton alimentation doit avoir une courbe adaptée aux courants d'appels de celle-ci, particulièrement à la mise sous tension et surtout si tu as monté une alimentation stabilisée. Il m'est même arrivé de devoir monter des courbes D
Pour la protection du secondaire (DC), il te faudra opter pour des disjoncteur CC unipoliares ou bipolaires en fonction du régime de neutre de ton installation. Sinon il existe aussi des disjoncteur DC électroniques multivoies (4 en général) que tu peux calibrer individuellement

Si tu peux diffuser ton schéma électrique, on pourra y jeter un oeil

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 18 mars 2019, 10:25
par Kallysto
Thierry31 a écrit :
26 janv. 2019, 07:12
Je rejoins Itasoft,
Le disjoncteur au primaire de ton alimentation doit avoir une courbe adaptée aux courants d'appels de celle-ci, particulièrement à la mise sous tension et surtout si tu as monté une alimentation stabilisée. Il m'est même arrivé de devoir monter des courbes D
Pour la protection du secondaire (DC), il te faudra opter pour des disjoncteur CC unipoliares ou bipolaires en fonction du régime de neutre de ton installation. Sinon il existe aussi des disjoncteur DC électroniques multivoies (4 en général) que tu peux calibrer individuellement

Si tu peux diffuser ton schéma électrique, on pourra y jeter un oeil
Ne pas oublier de laisser la doc de ces trucs dans l'armoire. Car va trouver comment réarmer le merdier en exploitation !

Entre les modèles à boutons "pointe de stylo", ceux où le bouton c'est la led, ceux où il faut un appuie de 10s ceux où il faut un appui de 5s....
Les saloperies avec écrans que pour les calibrer faut sortir de polytechnique ET centrale....

Et quand t'es au 3ème sous sol, tu peux toujours essayer de capter internet pour trouver la doc.

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 18 mars 2019, 19:34
par fish
Kallysto a écrit :
18 mars 2019, 10:25
Thierry31 a écrit :
26 janv. 2019, 07:12
Je rejoins Itasoft,
Le disjoncteur au primaire de ton alimentation doit avoir une courbe adaptée aux courants d'appels de celle-ci, particulièrement à la mise sous tension et surtout si tu as monté une alimentation stabilisée. Il m'est même arrivé de devoir monter des courbes D
Pour la protection du secondaire (DC), il te faudra opter pour des disjoncteur CC unipoliares ou bipolaires en fonction du régime de neutre de ton installation. Sinon il existe aussi des disjoncteur DC électroniques multivoies (4 en général) que tu peux calibrer individuellement

Si tu peux diffuser ton schéma électrique, on pourra y jeter un oeil
Ne pas oublier de laisser la doc de ces trucs dans l'armoire. Car va trouver comment réarmer le merdier en exploitation !

Entre les modèles à boutons "pointe de stylo", ceux où le bouton c'est la led, ceux où il faut un appuie de 10s ceux où il faut un appui de 5s....
Les saloperies avec écrans que pour les calibrer faut sortir de polytechnique ET centrale....

Et quand t'es au 3ème sous sol, tu peux toujours essayer de capter internet pour trouver la doc.
:evil: Et ouais, tout le monde croit que c'est simple la technologie !

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 19 mars 2019, 07:47
par Béryl
Je voulais pas relancer le sujet, vu que j'en suis pas l'auteur.
Je sais très bien l'intérêt du respect de la courbe de disjoncteur, je voulais juste savoir celui de mettre un disjoncteur pour courant continu (et polarisé) à la sortie d'une alim plutôt qu'un classique.
De plus, étant polarisé, quel est le risque de le brancher à l'envers, comme je l'ai déjà rencontré ?

Quand je parle de disjoncteur, je veux dire les électromécaniques, pas les trucs électroniques qui font le bonheur de Kally :)

Re: Disjoncteur thermique qui déclenche de façon aléatoire

Posté : 19 mars 2019, 11:10
par philou77
Salut !

L'intérêt des protections électroniques, c'est leur rapidité d'action.

toutes ces alimentations à découpages ont une protection intégrée qui coupe l'alim en cas de défaut, mais dans 99,99% des cas, le réarmement est automatique !
Lors d'un défaut, l'alimentation se coupe puis redémarre, indéfiniment, jusqu'à destruction..de quelque chose !
Déjà vécu il y a 20 ans ...
un simple court-circuit sur un fil de capteur (3x0.25²) et une protection par fusible classique...
Le câble a fondu sur plus d'un mètre de long !! et l'alim remettait encore la pêche (ok, elle était costaude celle là, elle a pas cramée ) !!!


La protection électronique réagit plus rapidement que la protection intégrée à l'alim, de plus elle ne se réarme pas automatiquement !
Donc, qui dit alim à découpage dit protection électronique et rien d'autre sinon, gare aux mauvaises surprises !

Pour le branchement inverse, au mieux, ça marche pas, au pire...tu le prends dans la tronche !