Echangeur thermique et recirculation

Conception / Architecture / Mise en oeuvre
Kallysto
Créateur de langage
Créateur de langage
Messages : 711
Enregistré le : 27 avr. 2017, 11:11
Localisation : Loin de la civilisation

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par Kallysto »

DurandO a écrit : 01 oct. 2021, 10:15 Bonjour,
Kallysto a écrit : 30 sept. 2021, 15:54 Le problème c'est que c'est une énorme usine à gaz et que, même si ça marche, j'ai un des ingé qui "comprend pas" et les autres qui sont en mode "nan mais t'inquiète ça marche son truc. Je sais pas trop pourquoi comment mais ça marche".
On ait pas toujours bien entouré de compétences.
Les ingé d'aujourd'hui n'ont plus grand chose à voir avec les ingé d'hier.
On subit cela tous les jours...

Pour ton principe, je n'ai pas tout compris : ce n'est pas mon domaine et je ne suis pas ingénieur!
Rassures-moi, lorsque le bâtiment est occupé, l'air tempéré du bâtiment V-ETA (vicié) n'est pas réinjecté mais on en récupère les calories pour réchauffer l'air entrant ?

Pour la régulation de chauffage, pour moi, plus la diff T° entre air Bâtiment - air entrant est importante, plus le chauffage doit être dynamique (réactif).
C'est ce que je fais sur ma chaudière à fioul : j'augmente ma consigne corps de chauffe par grand froid et la réduit en hiver moins rude.

Après,en mode ECO, le bâtiment n'étant plus occupé, l'air Bâtiment peut être réinjecté partiellement si possible (sans passer par échangeur) pour limiter la perte des calories dues à l'échangeur.
Ce n'est qu'un avis personnel, rien de scientifique.
Bien sûr que si on réinjecte même en occupation. Sinon on s'en sort jamais et il faudrait des puissances de dingue.
On contrôle avec des sondes CO2 et c'est tout. Les consignes de CO2 évoluent en fonction du mode de l'installation : 600 ppm / 800 ppm / 1200 ppm et à 1400 ppm / 1600 ppm en théorie on doit évacuer le bâtiment. Dans les faits, c'est très souvent (99,99% du temps) la sonde qui déconne car ces trucs c'est ultra fragile.

Pour les labos, j'ai réussi à obtenir qu'on prévoit un bouton "produit qui pue" car j'ai pas de détecteur de "produit qui pue" mais de CO2... oui, ça parait con, mais ça a fait l'objet de plusieurs réunions pour comprendre pourquoi la régulation de CO2 n'empêchait pas les odeurs de colle par exemple... le fait que c'était une mesure de CO2 et pas de particule volatile de colle c'était pas évident pour tout le monde.
Kallysto
Créateur de langage
Créateur de langage
Messages : 711
Enregistré le : 27 avr. 2017, 11:11
Localisation : Loin de la civilisation

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par Kallysto »

fish a écrit : 01 oct. 2021, 10:49 Détrompes-toi, ils s'en foutent, déjà vu sur du Rockwell... L'important c'est de mettre en place le bon système de régulation, d'instrumentation et de mesures....
Je vais peut être essayer alors... Après tout, ils sont entrain de nous du charme pour qu'on passe sur leurs APIs....
Kallysto
Créateur de langage
Créateur de langage
Messages : 711
Enregistré le : 27 avr. 2017, 11:11
Localisation : Loin de la civilisation

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par Kallysto »

DurandO a écrit : 01 oct. 2021, 10:15
Pour ton principe, je n'ai pas tout compris : ce n'est pas mon domaine et je ne suis pas ingénieur!
Rassures-moi, lorsque le bâtiment est occupé, l'air tempéré du bâtiment V-ETA (vicié) n'est pas réinjecté mais on en récupère les calories pour réchauffer l'air entrant ?
Kallysto a écrit : 01 oct. 2021, 15:46 Bien sûr que si on réinjecte même en occupation. Sinon on s'en sort jamais et il faudrait des puissances de dingue.
On contrôle avec des sondes CO2 et c'est tout. Les consignes de CO2 évoluent en fonction du mode de l'installation : 600 ppm / 800 ppm / 1200 ppm et à 1400 ppm / 1600 ppm en théorie on doit évacuer le bâtiment. Dans les faits, c'est très souvent (99,99% du temps) la sonde qui déconne car ces trucs c'est ultra fragile.
Pour la blague, voir une mesure à plus de 1400 ppm, et qui soit une vraie mesure pas une sonde qui déconne, je l'ai vu qu'une fois en 12 ans : pendant une formation expert donnée par un constructeur spécialisé dans le bâtiment. On était 16 dans une pièce de 12m² et on n'avait pas trouvé comment allumer les ventilos convecteurs de la pièce... En même temps faut être très con pour foutre le panneau de commande et mesure derrière le rideau à côté de la fenêtre (non ouvrante).
Mauvaise foi ? non du tout, le placer là au lieu d'à côté de la porte, c'était vraiment une idée de con. :mrgreen:

Du coup, maintenant je sais que c'est à 1450 ppm que je commence à cyanoser et à tomber dans les pommes.

Bref, il faut au moins 16 experts de la CVC entrain de se torturer le neurone, le tout dans une pièce close pour avoir des concentrations de pollution naturelle d'air dangereuse.

Et c'est d'ailleurs aussi pour ça que ça me fait me pisser dessus de rire les débiles dans ma commune qui sautent dans les salles de classes à la sortie de l'école avec une sonde achetée sur Wish pour crier que leurs enfants ils vont mourir car il y a 400 ppm dans la salle de classe. En hiver on arrive à dépasser les 800 ppm sur l'air extérieur... ça nous fout bien le bordel d'ailleurs.
DurandO
Codeur fou
Codeur fou
Messages : 283
Enregistré le : 21 mars 2021, 15:31

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par DurandO »

Bonjour,
Kallysto a écrit : 01 oct. 2021, 15:46 Bien sûr que si on réinjecte même en occupation. Sinon on s'en sort jamais et il faudrait des puissances de dingue.
Moi, bêtement, je pensais que cela était conçu sur le principe d'une ventilation double flux.

Image

Sympa comme idée, tu pètes dans les chiottes et tout le monde en profite! :lol:
Kallysto
Créateur de langage
Créateur de langage
Messages : 711
Enregistré le : 27 avr. 2017, 11:11
Localisation : Loin de la civilisation

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par Kallysto »

DurandO a écrit : 06 oct. 2021, 09:35 Bonjour,
Kallysto a écrit : 01 oct. 2021, 15:46 Bien sûr que si on réinjecte même en occupation. Sinon on s'en sort jamais et il faudrait des puissances de dingue.
Moi, bêtement, je pensais que cela était conçu sur le principe d'une ventilation double flux.

Image

Sympa comme idée, tu pètes dans les chiottes et tout le monde en profite! :lol:
Les extractions des sanitaires sotn des extractions uniquement. Vu les taux d'hygrométrie, c'est même pas possible de faire une récup d'énergie dessus. Tu vas juste faire geler ton échangeur et c'est tout.
Fotrao
Asservi son premier moteur
Asservi son premier moteur
Messages : 22
Enregistré le : 07 déc. 2021, 00:19

Re: Echangeur thermique et recirculation

Message par Fotrao »

Je suis dans le CVC depuis bientot 4 ans et ton free heating je ne l'ai jamais vu.
Sinon pour gerer tes free cooling et heating tu va devoir te faire chier avec des selecteurs dans ton programme.
Je te conseille en cas d'utilisation en mode free de carrement mettre un selecteur pour commander les equipements avec des selecteurs en binaires.
Répondre